Skip to main content

Le mot de la fin

Votre chien a des émotions, comme nous tous, et vous n’en êtes absolument pas responsable. Même si vous vous dites que vous n’avez pas fait assez, que vous avez fait des erreurs qui l’ont mené à ça… Vous avez fait de votre mieux et ce n’est pas de votre faute !

Mais n’oubliez pas que ce n’est pas celle de votre chien non plus !

Et surtout, ce n’est pas grave, vous n’êtes pas seul. Ce n’est pas parce que certaines personnes vous jettent un regard noir ou quelques mots blessants que vous êtes incapable de vous occuper de votre chien. Vous faites de votre mieux, mais vous êtes nombreux à vous être baladés dans le noir, les larmes aux yeux après avoir subi un énième assaut de votre chien, à tirer un coup sec sur la laisse en râlant un “mais tu vas te taire !”… et moi la 1ère ! Parce qu’on est humains et fatigués, mais il y a des solutions !

Alors amusez-vous, rendez les nouveautés plus funs, détendez-vous et célébrez chaque petit pas en avant !

Et forcément il y aura des régressions, des jours sans, et c’est normal !

Ne cherchez pas à aller trop loin, trop compliqué, si votre chien est intenable à 15m d’un passant, récompensez quand il est calme à 50m et qu’il est capable de vous suivre calmement quand il se sent prêt. Tout ça peut paraître peu, bien sûr, mais petit pas par petit pas, les progrès se font à pas de géant. Ne l’oubliez surtout pas.

Et si jamais votre chien prend une décision géniale à laquelle vous ne vous attendiez pas (le genre de “WOOOOW !! Mais attend, comment c’est possible ? Il n’a pas été au bout de la laisse”), n’ayez pas peur de lui faire la fiesta de sa vie et surtout de le laisser tranquille pour le reste de sa balade, ce n’est pas le moment de le mettre en échec avec d’autres croisements qu’il a du mal à gérer.

Bon entraînement et amusez-vous au MAXIMUM !