Qu’est-ce que la charge émotionnelle chez le chien?

Ecrit par 19 février 2019 Conseils de Juliette, Education positive
bordercollie vigilant sur la plage

Pourquoi mon chien change de comportement?

Qui ne s’est jamais demandé pourquoi, selon le contexte, notre chien change complètement de comportement ?

On a tous essayé d’éduquer notre chien afin qu’il soit au mieux dans sa tête et dans ses pattes… Alors où est ce que nous nous somme loupés ?

S’il y a une chose à retenir, c’est qu’un chien ne réagit jamais pour rien. Il y a toujours une raison profonde. D’ailleurs notre chien sait mieux que parsonne comment nous nous sentons. C’est pour cela qu’il est important de prendre en compte notre état émotionnel et celui de notre chien quand on parle de son éducation.

Les chiens sont de réelles éponges et les anecdotes, à propos de certains chiens particulièrement sensibles, ne se comptent plus. Je vous raconte d’ailleurs à la fin de cette article des anecdotes de ma douce Ever, sheltie issue d’un trafic slovaque…

Accumulation de facteurs provoquant stress, peur ou colère...

Nous savons tous gérer nos émotions dans des situations faciles, certes. Mais quand les facteurs s’accumulent, on est vite au bord de la crise de nerf !

Par exemple, nous avons tous connu cette situation d’un enfant qui nous pose 150 fois la même question, de notre peur des araignées qui devient intolérable quand on en a croisé 5 dans la cave de mamie, ou de cette mauvaise note le jour où nous avons terriblement mal dormi avec le moral dans les chaussettes…c’est exactement cette accumulation qui nous fera produire une réaction de peur panique, de colère, ou toute autre forme de stress.

Et si on évoquait des situations bien précises 😉

Pourquoi mes chiennes se transforment TOUTES en monstres terrifiants (de vraies gremlins) dès que je les sors de chez moi ?

Chouinements, aboiements, tractions de malades sur la laisse…la totale ! Et le pire c’est qu’elles sont devenues réactives +++ aux gens et voitures. De quoi être vraiment écœurée des balades.

Malgré des exercices de marche en laisse, impossible de les faire baisser en pression…qu’est ce que j’ai bien pu rater ?

La réponse se situe dans mon conditionnement.

Ever était extrêmement réactive, voire agressive. Pour moi, la balade a longtemps été associée à hypervigilence, stress, etc.

Le calvaire pour partir en balade depuis mon appartement car il faut passer par

  • 4 portes,
  • 1 couloir où l’on ne voit/entend pas les gens arriver où même moi je ne suis pas à l’aise à l’idée de tomber sur quelqu’un à tout moment,
  • 1 escalier qui résonne,
  • 1 parking où se cachent de nombreux chats,
  • et ENFIN le portail qui donne sur la rue.

Passées toutes ces étapes, la balade peut commencer ! Tout cet environnement cause une surexcitation et une tension très importantes, tant pour mes chiennes que pour moi. On veut juste arriver dans la rue et enfin souffler, sauf que tout le monde reste sous pression une fois dehors, et on met beaucoup de temps à redescendre à un état de calme.

Il a fallu que j’aille en vacances pour découvrir que les exercices de marche en laisse avaient portés leurs fruits. Aucune des 2 chiennes ne tirait, l’une des 2 marchait naturellement au pied et elle n’avait aucune réactivité. C’est là que j’ai compris que le problème ne venait pas de l’éducation mais de NOS émotions. Je n’ai pu commencer à les travailler correctement qu’à ce moment là.

Quand je sors de chez moi en oubliant quelque chose, chaque fois que je rentre à nouveau ma chienne aboie et essaye de me pincer les mollets…

Pourtant elle n’a jamais montré de signe d’agressivité envers moi dans une autre situation. Pourquoi fait elle ça ?

Quand on sort de chez soi, on enchaîne les actions :

  • enfiler notre manteau et nos chaussures,
  • prendre notre sac,
  • chercher les clés et les tourner dans la serrure,

Cet enchaînement est souvent le même, comme un rituel… Le chien monte en stress et cela pour différente raisons potentielles. Cela peut être :

  • de l’excitation parce qu’il associe la sortie à la balade,
  • de l’angoisse à cause l’anxiété de séparation, anticipant le départ de son humaine),

Le chien de cet exemple a été surpris du retour de sa maîtresse qui est rentrée immédiatement après ce “cérémonial”. Il ne s’y attendait pas et s’est retrouvé débordé par ses émotions. C’est cela qui a déclenché une réaction impulsive.

Pourquoi mon chien, dont je travaille la réactivité, ignore 4 ou 5 personnes/vélos/joggeurs/chiens/enfants/voitures/*placer ici tout élément déclencheur* et au suivant il devient fou ?

Je pensais progresser et finalement on a régressé…

Ce que j’ai expliqué juste au dessus montre bien que l’accumulation fait monter le stress. Dans ce cas précis, le chien n’a pas le temps de redescendre à un état de calme, chaque déclencheur (dans le petit schéma qui suit, l’arrivée de chacun est représentée par un chiffre) fait augmenter de plus en plus le stress jusqu’au point de “non retour” où le chien n’est plus maître de ses réactions : c’est là qu’il se déclenche puis redescend en pression.

Ce schéma est la représentation (très) simplifiée de la montée de stress du chien réactif. C’est pourquoi il est extrêmement important de savoir lire son chien et pouvoir dire stop, on fait demi-tour. Il est important de se faire aider dans le travail de la réactivité et de savoir gérer ses propres émotions.

schema su seuil de tolérance du stress chez le chien

Savoir s'apaiser pour apaiser son chien

Je voudrais terminer en vous donnant quelques pistes :

  • Si vous ou votre chien êtes dans de mauvaises dispositions, remettez à plus tard, soufflez un bon coup, comptez à haute voix, notez tout ce qui vous fait plaisir avec votre chien, ses progrès…baladez en silence, en marchant doucement, le laissant renifler, juste profitez
  • Gérez l’environnement pour être plus à l’aise : si vous travaillez la marche en laisse avec une longue laisse et que par moments votre chien prend trop d’élan, raccourcissez la un peu. Ce n’est rien comparativement à l’émotion que vous allez ressentir avec la douleur , l’énervement de vous faire arracher le bras…
  • Votre chien n’est pas parfait ? Et alors ! Personne ne l’est !
juliette et chelsea à la plage

Les anecdotes d'Ever, un chien pas comme les autres !

Ever a un passé de chien négligé, traumatisé,…je pense que tout cela joue réellement dans la profondeur de sa douceur. Comme si c’était une chienne spécialiste en télépathie !

Vous allez comprendre…

shetland berger calme

1er jour de mon stage de 3ème, Ever avait 1 an et vivait avec 2 autres chiennes : Lola, yorkshire et Jalna, croisée teckel. Ma mère devait aller chez le véto avec Jalna en fin de matinée alors je savais que je ne les verrai pas en rentrant. J’ouvre la porte…

Ever avait ouvert les portes de chambres, fait ses besoins sur les lits, fait tomber des papiers, des objets,… Un vrai carnage pour une chienne pourtant si calme d’habitude. Je ne saurais pas dire si je savais une certitude profonde de la vérité, mais quand ma mère est rentrée en pleurs, je savais que je ne reverrai plus jamais Jalna.

Ever n’avait pas recroisé ma mère depuis qu’elle était partie chez le véto, comme si de rien n’était, mais elle avait su que Jalna n’était plus là… Je ne sais pas comment. Pendant 2 semaines, elle n’a pas quitté le jouet préféré de Jalna, l’emmenant partout, jusqu’à le poser à coté de sa gamelle le temps de boire.

L’année dernière, je devais partir en vacances dans ma famille dans le Nord, à 1000 km de chez nous. Au retour, nous devions garder la chienne d’une amie qu’Ever appréciait (tout en restant sur ses gardes par rapport à elle). En effet, elles s’étaient étonnement rapprochées les semaines précédentes ! Je n’étais donc pas étonnée en voyant qu’Ever ne voulait plus lâcher le portail de sa nouvelle copine…grave erreur. Quelques jours après notre départ, Ever mangeait goulument sa gamelle, puis s’est arrêtée net, a fait le loup et est partie se coucher, pendant 1 h impossible de la faire bouger ou manger quoi que ce soit. Jusqu’à l’appel de notre amie : il y a une heure la petite jack russel était décédée sous les roues d’une voiture… On peut croire au hasard, mais pas trop quand même…

Sans compter ma première tentative communication animale où Ever est venue naturellement poser sa tête sur mes genoux, les fois où elle changeait brutalement de comportement en balade et on découvrait ensuite qu’on longeait un cimetière, les fois où elle oubliait sa peur panique des humains pour se laisser caresser par une personne malvoyante et mal-entendente, ou encore quand elle a refusé de manger les matins de mes examens, alors que je ressentais pas mon propre stress…

Je suis d’accord qu’il n’y a pas de réel lien avec l’article mais ces histoires prouvent que nos chiens ne réagissent pas par hasard et que, en cherchant bien, on peut toujours trouver une raison, aussi étonnante soit elle ! Alors il faut essayer de les aider à gérer leurs émotions, autant que nous devrions l’apprendre à nous même

1, 2, 3…lâchez prise !

Julia

Author Julia

Passionnée par l'obérythmée, j'ai décidé de partager ce sport canin extraordinaire à travers ce site internet.

More posts by Julia

Laissez un commentaire