was successfully added to your cart.
Catégorie

Education positive

chelsea border collie, dog dancing, éducation positive

Comment bien commencer sa relation avec son chien?

Ecrit par | Dog dancing, Education positive | Aucun commentaire

Vous préparez l’arrivée d’une petite boule de poils à 4 pattes dans votre vie… Ou vous venez de l’accueillir et vous vous posez des questions quant à son éducation, son bien-être et le développement de votre relation? Alors cet article est pour vous!

Mais attendez, il n’est jamais trop tard même pour éduquer un chien adulte, alors cet article s’adresse aussi au propriétaire de chien de plus d’un an 🙂

Voici les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article :

  1. Quelles sont les bases à mettre en place avec son chiot?
  2. Comment “travailler” avec lui?
  3. Quelles récompenses utiliser?

Commençons donc par le commencement. Un chiot est une petite boule de poils qui se sépare violemment de sa mère et de son environnement initial pour aller vivre la belle aventure de “chien de famille”. À 2 mois, le chiot n’est qu’un bébé sans défense, très sensible et la séparation de sa mère peut le perturber quelques temps. Heureusement, le chiot s’adapte vite et va reporter ses repères sur vous – son nouveau maître.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent :

  • Assis, Couché et la patte ne sont pas les “les bases” de l’éducation d’un chien
  • La marche aux pieds du maître permanente lors des balades est contre nature
  • Punir son chiot lorsqu’il fait une bêtise, plutôt que de le récompenser lorsqu’il fait de bonnes actions n’est pas efficace et est néfaste pour le développement du chien et la relation de confiance avec son maitre
  • Dépenser son chien physiquement n’est pas une bonne solution pour le calmer et ne sera pas efficace dans le temps

Dans le groupe Danse avec ton chien, nous prônons les bienfaits de l’éducation positive. Nous pensons même que pour pratiquer le dog dancing, il est indispensable de travailler en éducation positive. Alors c’est parti!

Quelles sont les bases à mettre en place avec son chiot?

Le plus important est tout d’abord de travailler la relation avec lui. Passer du temps ensemble, jouer, le câliner, lui faire découvrir un maximum de situations et d’endroits, le manipuler, lui faire rencontrer d’autres chiens, si possible de son âge ou des chiens calmes et respectueux, afin que “les codes” et la sociabilisation se mettent en place, …

Comment “travailler” avec lui?

La règle d’or sera de ne jamais lui en demander trop et de toujours commencer par du “trop facile” afin travailler sa motivation. La concentration d’un chiot n’excède pas quelques secondes… donc des séances d’éducation traditionnelle de 30 min, on oublie tout de suite. Il faudra entrecouper le “travail” avec de la détente et du jeu. Voir même transformer le “travail” en jeu.

Les premières choses à travailler avec un chiot pour construire une relation de confiance saine et équilibrée sont les suivantes :

  • Lui apprendre que le calme et le contrôle amènent à des situations agréables en travaillant les autocontrôles et le relax
  • Le récompenser quand il fait attention à vous tout d’abord sans distraction puis en augmentant très progressivement le niveau et l’intensité des distractions. Vous pouvez par exemple en travailler le focus en intérieur puis en extérieur tout d’abord sans distraction puis avec. L’exercice du rappel chaleureusement récompenser sera aussi un exercice indispensable
  • Lui apprendre que refuser ou détourner son attention des choses appétentes peut être récompensé en travaillant le refus d’appât de manière positive
  • Le stimuler à proposer toutes sortes de choses par lui même grâce au Free shaping

Comment récompenser son chiot?

Les récompense peuvent être de différentes valeurs et de différentes natures. Si c’est alimentaire, comme une friandise, vous pouvez gérer la valeur de la friandise en fonction des préférences du chien. Attention toutefois à ne pas “gaver” le chien et à rééquilibrer sa ration journalière en fonction. Ainsi, quand vous voudrez récompenser une très bonne action comme “le pipi dehors” au départ, vous pourrez utiliser une friandise extrêmement appétente et très appréciée par le chiot.

La friandise n’est pas la seule récompense. La voix et la joie du maître sont de très belles récompenses pour un chiot, ainsi que le jeu, les câlins ou les caresses. Une autre des récompenses à laquelle on ne pense pas assez, c’est laisser le chien réaliser des comportements naturels qu’il apprécie et qui le détendent comme par exemple : renifler, se rouler, se balader, etc.

Voilà! Vous connaissez les bases maintenant pour bien commencer avec son chiot. Des exercices vous seront proposés au fil du temps, car notre super Juliette va avoir sa petite canaille nommée Chelsea en août et vous fera des démonstrations 🙂

border collie chiot, dog dancing
berger isrlandais chiot
shetland bébé
border collie bébé
setter anglais bébé
chiot berger australien
5 erreurs à éviter en dog dancing

5 erreurs à éviter quand on fait du dog dancing!

Ecrit par | Dog dancing, Education positive | 4 commentaires

Croire que notre chien nous comprend quand on lui explique

À ne pas faire :

  • “Bon tu vois Médor, là tu tournes sur toi même mais pas totalement puis après tu recules jusqu’entre entre mes jambes et tu te stoppes”
  • “Vas-y oui encore refais le”
  • “C’est bien mon toutou mais la prochaine un peu plus de motivation, ok?”

Conseil : il faut parler le moins possible et le plus clairement possible. Un chien peut assimiler beaucoup d’ordres “courts” et non pas des phrases 😉 Il faut éviter tous les mots parasites comme demander l’ordre plusieurs fois de suite, ou le fameux “encore”. Moins vous parlerez et plus votre chien pourra distinguer les ordres précis et distincts.

Mal utiliser le clicker et ne pas préparer la récompense associée

À ne pas faire :

  • Vouloir utiliser le clicker mais cliquer 5 secondes après l’exercice,
  • Cliquer et ne pas avoir de jouet ou de croquette à donner en suivant,
  • Cliquer plusieurs fois de suite et donner l’ensemble des récompenses à la fin de la séance

Conseil : il faut toujours essayer de cliquer au millième de seconde près quand le geste désiré est réalisé par le toutou et TOUJOURS récompenser en suivant avec la récompense. Avoir une récompense adaptée est également très important! (je vous explique tout plus bas ;-))

Mal gérer les séances

À ne pas faire :

  • Faire 1 séance par mois de 30 min,
  • commencer plein de nouveaux tours dans une seule séance,

Conseil : Les séances doivent durer entre 3 et 5 min. Il est déconseillé de travailler plus d’un nouveau tour par séance. C’est également important de finir sur du positif en finissant par des révisions de tricks que le chien connait bien. L’idéal est de pouvoir faire plusieurs petites séances par semaines plutôt qu’une grosse séance de temps en temps.

Avoir des récompenses mal adaptées

À ne pas faire :

  • Récompenser avec de gros aliments genre morceau de pain qui mettent longtemps à mâcher ou encore avec des aliments TROP appétants qui rendent le chien fou ou carrément des aliments que le chien n’aime pas du tout genre… (Gipsy aime tout ahahah),
  • Prendre le jouet préféré de son autre chien qui est juste à côté et avec lequel vous ne travailler pas pendant cette séance…

Conseil : Une petite croquette/friandise relativement appétante qui sera avalée en moins de 3 secondes est l’idéal. Pour augmenter la valeur de cette croquette, le mieux sera de la lancer! Pour le jouet, une petite corde destinée au séance de dog dancing sur laquelle le chien pourra tirer ou aller la chercher est le top (à voir en fonction du chien).

Faire une séance quand ce n’est pas le bon moment

À ne pas faire :

  • faire une séance en plein soleil à 40°C,
  • faire une séance quand on est très énervé, quand on n’est pas motivé,
  • faire une séance quand le chien est totalement distrait ou pas motivé…

Conseil : Si ce n’est pas le bon moment, pour éviter d’associer une séance à quelque chose de pas très agréable pour le chien, reporter votre séance à plus tard!

STOP FRIANDISE

Mon chien ne veut rien faire sans friandise

Ecrit par | Dog dancing, Education positive | 2 commentaires

Cela fait plusieurs fois que sur le groupe, vous nous faîtes part de ce problème: “mon chien ne veut rien faire sans friandise dans ma main et il ne regarde que ma main”.

La friandise est un outil en dog dancing mais pas une fin en soi. Elle nous permet d’expliquer au chien ce qu’on attend de lui et de le récompenser quand il a réussi. Cependant, on ne vous a pas appris à faire du vélo en une seule fois… Si on vous avait enlever les petites roues de votre vélo sans vous guider et vous apprendre à trouver votre équilibre, vous seriez vite tombé et vous vous seriez très vite dégoûté et démotivé de faire du vélo. N’est ce pas? La friandise est comme les petites roues d’un vélo. Je vous explique 😉

Le leurre : à quoi sert et qu’est ce que c’est?

Un leurre c’est quelque chose qui attire et qui guide vers un but. Ca peut être de la nourriture, une imitation de nourriture (odeur ou visuel), un jouet, etc.

Ex : à la pêche, un leurre est une imitation de nourriture qui va amener le poisson à venir le gober et se mettre au bout de la ligne. Il faut trouver le bon leurre pour chaque poisson. C’est pareil pour le chien.

La motivation vient de la compréhension

Le chien est en général extrêmement motivé par la friandise surtout si c’est un met qu’il apprécie. Pour apprendre un nouveau tour, le leurre sollicite moins l’intelligence du chien que le shapping, qui demande beaucoup de réflexion au chien, mais il est tout de même très efficace. En effet, avec le leurre, le chien est focalisé sur la récompense et ne réfléchit à moins au geste qu’il fait.

Le fait est que le leurre doit initier l’apprentissage d’un nouveau tour mais doit disparaître au fur et à mesure. Il y a plusieurs étapes à respecter pour enlever ce leurre durant l’apprentissage d’un tour. Si ces étapes ne sont pas suivies, le chien peut se sentir perdu et se retrouve face à un échec. La motivation du chien vient de la compréhension et par conséquent de la délivrance de la friandise! Le jeu, la balade ou les calins qui suivront la séance seront utiles pour défouler le chien et relâcher la pression.

Dans un premier temps, il faut toujours mettre le chien dans des situations dites “trop faciles” afin qu’il soit motivé pour apprendre un nouveau tour et c’est là qu’on aura tendance à récompenser allègrement.

Si toutefois, il vous semble que votre chien n’est pas assez stimulé par la récompense, vous pouvez augmenter la valeur de cette dernière. Soit vous optez pour une friandise ou un jouet dont votre chien raffole, soit vous pouvez lancer cette récompense à la fin de l’exercice et cela stimulera votre chien. Les chiens sont des prédateurs qui aiment courir après leur proie. Attention toutefois à ne pas surstimuler le chien qui pourrait alors perdre sa capacité de concentration en étant trop focalisé sur cette récompense.

Respecter les étapes

Il est, en effet, primordial de respecter les étapes d’un apprentissage au leurre si vous souhaitez que le tour soit compris par le chien et réaliser sans friandise au final. L’utilisation du clicker ne fera que renforcer la compréhension du chien et améliorera la précision de l’apprentissage.

Les étapes sont les suivantes :

  • Étape 1 : Leurrez le chien avec une friandise ou un jouet dans la main pour l’amener à la position souhaitée. Cette étape peut être décomposée en plusieurs étapes afin de faciliter la compréhension du chien et d’ajouter de la motivation. Cliquez et Récompensez (C/R) quand le chien se laisse guider par le leurre vers la position souhaitée.
  • Étape 2 : Supprimez la friandise, ou le jouet, de la main qui guide et leurrer avec la main vide. C/R quand le chien se laisse guider par la main vide. Dès cette étape, il peut être important de travailler le maintien de position et d’ajouter un ordre libérateur.
  • Étape 3 : Ajoutez le mot qui correspond à la position et continuer à leurrer la main vide. C/R quand le chien est en position et travailler toujours le maintien de position.
  • Étape 4 : Diminuez le geste tout en continuant à mettre l’ordre sur la position. C/R quand le tour est bien réalisé
  • Étape 5 : Quand le tour est bien assimilé, vous pouvez commencer à récompenser de façon aléatoire entre le jouet, la friandise, la caresse et la voix.

Chaque étape doit être parfaitement assimilée avant de passer le chien à l’étape suivante. N’oubliez pas que la motivation vient de la compréhension.

Ne pas dépasser le temps d’une séance

À partir d’un an, on peut considérer qu’un chien peut faire du dog dancing sans mettre son squelette et ses muscles en danger. Cependant, cette discipline sollicite une énorme attention de la part du chien. Pour qu’une séance soit efficace et renforcée positivement, il est conseillé qu’elle ne dure pas plus de 3 à 5 minutes. Également, il est bon de ne travailler qu’un nouveau tour par séance et de renforcer positivement la séance en la finissant avec des tours simples que le chien connaît bien afin de le mettre dans une position de réussite et de garder la motivation. Une fin de séance peut être suivie par un moment de détente et de jeu pour le chien afin de renforcer votre relation avec le chien et de le faire redescendre en pression.

Apprendre au chien à se défocaliser de la friandise

Vous trouverez dans cette vidéo 2 exercices qui aideront votre chien à se défocaliser de la friandise.

Maintenant vous avez toutes les clefs pour enlever progressivement la friandise de votre main et vous amuser avec votre chien. À vous de jouer!

NB : En dog dancing, il existe plusieurs façons d’apprendre un tour à son chien : Leurre, Capture, Shapping, Back Chaining. Le clicker sera très utile dans ces différentes techniques d’apprentissage et apportera de la précision et une meilleure compréhension de la part de votre chien.

miniature avec 2 chiens et des ecritures

2 astuces pour améliorer sa technique : Vitesse et généralisation

Ecrit par | Dog dancing, Education positive | 15 commentaires

Bonjour à tous

Encore une fois, suite à de longues discussions avec ma coach; Juliette, que vous connaissez si vous nous avez rejoint sur notre Groupe Facebook Danse avec ton chien, j’ai eu envie de vous parler de 2 choses hyper importantes en Dog Dancing. Bien sur apprendre un max de Tricks c’est cool, mais améliorer sa technique c’est indispensable.

Ce que nous souhaitons en générale, c’est avoir un chien qui peut enchaîner plusieurs tricks à la suite et dans des contextes différents : à la maison, dans un parc, devant un public, avec de la distraction autour…

Aujourd’hui je voulais vous parler de 2 choses que Juliette m’a enseignée :

  • travailler la vitesse d’exécution
  • généraliser un maximum tous les tricks que votre toutou connaît

La vitesse d’exécution

Il s’agit de travailler avec son chien la vitesse à laquelle il va être capable de réaliser le ou les tours demandé(s). Bien souvent, on voit des chiens un peu planplan qui touuuuuurne et puis qui twiiiiiiiist tout en prenant leur temps car rien ne les pressent. Après tout, ils ne comprennent pas l’intérêt qu’ils ont à aller plus vite. Les maîtres nous parlent de manque de motivation ou de rapidité. Et bien, la vitesse d’exécution ça se travaille.

Voici un exercice très simple :

Mettez le chien face à vous, demandez lui un assis. Dès que son petit popotin touche le sol cliquez et envoyez une croquette ou un jouet. Le fait d’envoyer la récompense augmente sa valeur. Aller chercher sa récompense motive le chien. Répétez cela plusieurs fois de suite avec des tours que le chien connait bien.

Ensuite, une fois qu’il réagit plus vite à la demande d’un tour, vous pourrez lui en demander deux à la suite puis 3 avant de lui envoyer sa récompense.

Généralisation

Vous avez l’habitude d’entraîner votre chien à faire un tour et quand le contexte est un peu différent, votre toutou se déconcentre, ne réalise pas correctement le tour, ou fait mine de ne pas comprendre ce que vous lui demandez et vous propose d’autres tours…. C’est qu’il y a un manque de généralisation. En effet, bien souvent, on demande à notre chien de faire l’exercice toujours au même endroit chez nous souvent face à lui, avec toujours le même matériel et toujours dans les mêmes conditions, c’est à dire avec peu de distraction et c’est très bien pour le début de l’apprentissage d’un tour.

Une fois qu’un tour est bien acquis, il est temps pour vous et votre chien de modifier PROGRESSIVEMENT le contexte pour généraliser le tour.

Par exemple :

  1. Vous demandez un tourne twist à votre chien dans votre salon ou votre jardin. La plupart du temps vous êtes face à lui et relativement proche. Demandez lui un tourne twist en le mettant à distance ou sur votre gauche. Vous pouvez ensuite lui demandez une marche au pied à droite et un tourne pendant la marche au pied. La même chose avec un twist pendant la marche au pied à gauche. Puis vous allez à l’extérieur de chez vous dans un endroit sans trop de distraction et vous refaites ces exercices. Et pour finir dans un endroit ou il y a un peu plus de distractions.
  2. Vous demandez un “dessus” à votre chien sur un pouf ou une table chez vous et quand vous lui demandez c’est toujours dans les mêmes conditions. Il est temps de sortir de chez vous et de généraliser ce “dessus” sur différents type de supports et dans des contextes différents avec plus ou moins de distraction.

Vous avez compris? Vous pouvez donc décliner ces exercices à votre guise pour tous les tours que votre chien connait. Ainsi quand vous ferez une démo ou un concours, il sera plus facile pour votre chien de réaliser un enchaînement.

Allez maintenant c’est à vous de jouer!

2 chiens qui dorment dans le calme

Calme et Autocontrôles

Ecrit par | Dog dancing, Education positive | 13 commentaires

Hello les dog danseurs !

Aujourd’hui on vous parle d’un thème extrêmement important mais hélas peu travaillé par la plupart des duos humain-canin : le calme et, ainsi ,les autocontrôles.

Les autocontrôles

Ils devraient être travaillés sur tous les chiens, que ce soit dans la vie de tous les jours (exemple : je prends la gamelle et je m’apprête à la poser au sol, le chien saute ou jappe, je relève la gamelle -> en ne descendant la gamelle QUE dans le calme le chien apprend que se comporter calmement amène au but voulu) ou par des exercices/jeux (exemple : je prends des friandises dans ma main fermée, le toutou va surement lécher/mordiller, je ne dis rien. Dès qu’il se détourne j’ouvre ma main, s’il se rapproche je referme le poing immédiatement jusqu’à pouvoir donner les friandises 1 à 1 au chien sans qu’il se jette dessus). Les travailler souvent et sous différentes formes peut grandement améliorer le quotidien et aider à régler certains soucis de comportement (aboiements, traction en laisse, demande constante d’attention immédiate, etc)

Le calme

Le calme est plus poussé mais aussi plus général, évidemment c’est super de travailler ça avec tous les chiens mais c’est principalement utile pour les chiens réactifs, qui montent vite en pression et qui font régulièrement face à un stress (dû à un malaise, stress, sur-motivation). Dans certains cas, il est déjà très bien de poser des friandises au sol vers les pattes du chien quand il est calme, même en intérieur, pour que ce comportement soit répété. On doit, comme les autocontrôles et toutes choses, travailler par petites étapes en commençant par un stade “très facile”. Par exemple dans le cas d’un chien réactif qui en extérieur est toujours sur ses gardes, tire et ignore la personne qui l’accompagne, il faudra d’abord travailler sous forme de jeu en intérieur puis dehors avec des friandises très attirantes.

3 exercices pour travailler le calme

  1. Travailler l’attention : lancer une friandise, quand le chien l’a mangée et qu’il vous regarde vous en lancez une autre ou en posez une au sol près de vous pour qu’il vienne au contact
  2. Le relax : après avoir renforcé le relax en intérieur, arrêtez vous dans des zones de + en + distrayantes (asseyez vous et détendez vous, vous aussi !) et quand votre chien se couche, s’assoit, vous regarde, vous récompensez avec une voix très douce et en posant quelques friandises au sol
  3. Détourner de l’environnement : apprenez à votre chien à fouiner pour chercher quelques croquettes ou friandises, d’abord sur sol plat en intérieur puis de plus en plus dur jusqu’à arriver à lancer quelques friandises dans l’herbe au parc. C’est un exercice parfait pour dé-focaliser le chien sur ce qui le fait réagir et en plus le détendre et lui faire travailler son flair !

à vous de jouer ! 😉

Article rédigé par Juliette Bdn

4 exercices faciles pour apprendre au chien à gérer sa frustration