Catégorie

Education positive

harnais en medical training

Mettre le harnais à son chien avec son consentement – Méthode positive

Ecrit par Astuces loisirs, Education positive, Medical training 5 commentaires

Mettre le harnais à son chien avec son consentement – Méthode positive

Dans cette vidéo je vous explique comment apprendre à votre chien à mettre le harnais avec une méthode positive. Tout est basé sur le consentement et la collaboration du chien en lui laissant du “contrôle” sur la séance d’apprentissage.

N’hésitez pas à me poser des questions en commentaires 🤗

Les signaux de communication : la façon dont les chiens parlent

Ecrit par Éduc', Education positive 14 commentaires

Si si je vous assure, les chiens parlent! Ils parlent entre eux et bien souvent, ils communiquent et se répondent… Mais ils tentent aussi de parler avec nous. Non, non, ils ne parlent pas avec des mots mais avec des signaux, des comportements, des odeurs, des postures… Certains appellent cela “signaux d’apaisement” et d’autres encore “signaux de communication”. Le plus important ce n’est pas la façon d’appeler ce langage non verbal mais bien d’apprendre à le voir, de le comprendre et parfois de pouvoir y répondre.

Tout cela vous intéresse? Alors c’est parti, avec Juliette et Laure, nous avons partagé la plume pour vous expliquer la communication chez les chiens.

Laure est coach canin et comportementaliste chez Chien’Bioz

Sa page Facebook :

Son site :

Laure et Joalia de Chien'Bioz

Signaux d’apaisement ou de communication?

Comme son nom l’indique, le signal d’apaisement est un signal donné par un chien pour stopper un comportement “d’agression” venant de l’extérieur (chien, animal, humain, situation stressante, etc). Les chiens l’utilisent le plus souvent en prévention.

Selon la littérature, les chiens sont pacifiques dans l’âme, et auraient plutôt tendance à fuir les conflits. Ils utiliseraient donc ces signaux pour signifier leur stress, s’apaiser lorsqu’ils se sentent inquiets, mais aussi pour communiquer aux autres chiens qu’ils peuvent se sentir en sécurité, et pourquoi pas se lier d’amitié. Dans ces circonstances, il s’agit vraiment de signaux d’apaisement.

Voici quelques signaux que les chiens peuvent émettre :

Se lécher les babines ou la truffe

yeux plissés et lechage de truffe comme signaux d'apaisement

Se détourner

signaux d'apaisement se détourner

Se figer – mettre la queue entre les jambes

Flairer au sol

signaux d'apaisement chien qui flaire

Se mettre en position d’appel au jeu

Contourner

Plisser les yeux

plisser les yeux pour apaiser

Mais les chiens peuvent aussi bailler, se coucher, s’asseoir, lever une patte, etc. Les signaux sont très nombreux…

Parmi les signaux d’apaisement chez le chien très stressé, en plus de se figer, on peut voir le blanc de l’œil quand il observe la source de sa peur ou lorsqu’il détourne le regard en restant immobile sans détourner la tête. Lorsqu’il souhaite fuir une chose qui lui fait vraiment peur, il se rapproche du sol pour paraître moins menaçant et peut selon le cas avancer très très lentement ou au contraire fuir à toutes pattes.

Avant que le chien ne prenne la fuite, il est possible d’observer un transfert de poids pour s’écarter au mieux de ce qui lui fait peur. Parfois juste pour prendre de la distance ou parfois pour s’appuyer sur quelqu’un de confiance ou quelque chose dans l’optique de se rassurer.

Exemple :
Durant une balade, lorsque deux chiens en liberté sont amenés à se croiser, ils doivent dans le meilleur des cas venir l’un vers l’autre en douceur. Cependant, si l’un des deux arrive de manière vive vers l’autre, alors ce dernier adoptera plusieurs postures possibles lui signifiant son malaise.

Peut être qu’il :

  • se couchera
  • détournera la tête en se léchant le museau
  • viendra en arc de cercle
  • etc

Cela signifiera à celui qui sera trop entreprenant : “Attention ! tu arrives trop vite, cela me stress, je ne te veux pas de mal !”

Gipsy arrive trop franchement et Chelsea adopte le stratégie de contournement

Gipsy arrive trop franchementNormalement, devant de tels signaux, l’autre chien devra ralentir, et éventuellement lui répondre aussi en se léchant le museau et en détournant le regard. Cela signifiera : “Pas de soucis ! Je viens en ami faire ta connaissance !”.

Juliette Boidin co auteur de Commencer le dog dancing avec Danse avec ton chien

Après cette communication entre les 2 chiens, s’ils sont bien codés et se comprennent, les chiens repartiront chacun de leur côté ou feront une approche en douceur et peut-être même une belle partie de jeu !

Mais au-delà de cette envie d’apaiser les conflits, les chiens émettent beaucoup de signaux que ce soit aux autres animaux ou aux humains. On peut partir du principe que ce sont alors des signaux de communication dont la majorité ont des objectifs pacifiques. Les chiens utilisent d’ailleurs plusieurs sens dans leur communication :

  • Le canal visuel (prise de contact visuel, signaux d’apaisement, etc)
  • Le canal olfactif (odeurs, phéromones, etc.)
  • Le canal auditif (gémissements, couinements, aboiements, grognements etc.)

Tous ces sens peuvent être utilisés lors des échanges entre les chiens, ou même dans les échanges avec nous les humains.

Les chiens parlent entres eux mais essayent-ils de communiquer avec nous ?

Dans le mode de communication des humains, il existe 3 langages :

  • verbal : tout ce qui définit nos phrases,
  • gestuel : attitude, positions, mouvements, etc.
  • para-verbal : intonation, hésitation dans la voix, etc.

Les chiens sont réceptifs aux langages gestuels et para-verbaux.
Autrement dit, nos chiens nous observent, nous scrutent, nous analysent. Toutes nos attitudes, ont, à leurs yeux, une signification.

Suivant les circonstances, le chien peut être amené à nous envoyer des signaux, afin de signifier son malaise, son stress, ou au contraire son intention de jouer et sa joie.

Il est IMPORTANT de pouvoir les identifier et d’adapter son comportement en conséquence.

Prenez le temps d’observer votre chien et vous remarquez les nombreux signaux qu’il peut envoyer.

Crackot n’est pas à l’aise avec l’encerclage et la photo en même temps
signaux d'apaisement se détourner

Exemple :

Le chien peut envoyer des signaux quand :

  • vous êtes stressé, en colère, ou de mauvaise humeur,
  • quelqu’un se penche sur lui, avance sa main trop rapidement, lui caresse le dessus de la tête,
  • il est dans une situation stressante comme chez le vétérinaire,
  • vous vous séchez les cheveux ou allumez l’aspirateur,
  • quelqu’un ou un chien se dirigent vers lui directement,
  • dans son entourage il y a des disputes, de l’agitation,
  • un enfant court vers lui, crie, veut le caresser très brusquement ou l’encercler avec ses bras

Dès lors que vous arrivez à identifier ces signaux de communication de la part de votre chien, essayez de comprendre ce qui en est à l’origine. Vous pouvez ensuite essayer de modifier votre comportement ou vos actes en conséquence. Enfin, il vous reste à observer si votre chien émet toujours ces signaux. Ça vous dit d’essayer ?

Pouvons-nous utiliser ces signaux pour leur faire part de nos intentions pacifiques et tenter de les apaiser ?

Mais OUIIIIII !

Il est tout à fait possible d’utiliser ces mêmes signaux. Alors certes on peut paraitre un peu original mais cela fonctionne!

Par exemple, si vous souhaitez aborder un chien que vous ne connaissez pas, vous pouvez utiliser quelques uns de ces signaux pour l’apaiser et lui faire part de vos intentions pacifiques.

Il est bien évident qu’avant tout contact, il faudra s’assurer auprès de son humain qu’il est apte à recevoir ce contact et que l’humain est en accord avec cela.

Si vous voyez le chien hésitant à venir au contact, surtout ne forcer pas en tentant de « rentrer dans sa bulle ». Adoptez plutôt un déplacement en contournement et en évitant de fixer le chien. Ne le prenez pas de haut. Pour entrer en contact avec lui, mettez vous accroupi et plutôt de profil avec la main dirigée vers lui, bras non tendu. Si le chien se met à bailler, détourne la tête, recule ou même se lèche les babines, c’est qu’il n’est pas complètement à l’aise. N’hésitez pas à bailler en retour pour lui faire part de votre intention pacifique et laissez le venir à vous. Évitez de le regarder, laissez le vous renifler. Essayez de le caresser du dos de la main sur le poitrail ou les flancs seulement quand il vient à votre contact et n’insistez pas s’il esquive vos caresses.

Si le chien, ne souhaite pas d’interaction, ne le forcez en aucun cas et respectez son souhait de vous communiquer son mal-être face à cette situation. Il est important de comprendre qu’un chien a le droit de ne pas vouloir de contact avec vous et de le respecter s’il vous l’exprime!

Est-ce que tous les chiens utilisent ces signaux ?

Pas forcément… En général oui, mais il arrive que des chiens soient ce que l’on appelle “mal codés”.

Si des jeunes chiens et des chiots sont entourés et éduqués par des chiens adultes bien codés, alors ils seront aptes à comprendre ces signaux et pourront en émettre à leur tour. Une chienne qui saura bien communiquer, apprendra à bien communiquer à ses chiots. C’est vraiment une question d’apprentissage.

Crackot chiot et sa maman setter en train de faire un bisou
Les chiots qui jouent ensemble

D’après des observations récentes, le 1er signal d’apaisement que peut faire un chiot est le bâillement. C’est le seul qu’il est apte à faire, tant qu’il ne maîtrise pas son corps. En grandissant cela évolue et le nombre de signaux augmente.

Il ne faut pas négliger le fait que pour bien communiquer les chiots doivent avoir les meilleures opportunités de se confronter à des congénères. Ils doivent en voir de toutes les tailles, toutes races, couleurs, apparences, et bien entendu sachant communiquer.

L’éducation sociale et environnementale sont les choses les plus importantes pour l’éducation d’un chiot.

Un chiot retiré trop tôt à sa mère aura certainement des lacunes. Il est donc également important de laisser les chiots au minimum jusqu’à leurs 8 semaines avec leur mère et leur fratrie.

fraterie de chiots bergers australiens
chiots qui jouent aevc leur maman

Ensuite, c’est à la nouvelle famille d’adoption de continuer le travail en favorisant les rencontres avec des congénères équilibrés et de gabarit équivalent.

Il arrive parfois que malgré ce travail fait, si les rencontres ne sont pas assez fréquentes, le chien se désocialise et perd ses moyens de communiquer.

Et là, bien entendu cela deviendra source de problème, et pourra se traduire sous forme de réactivité envers les aux autres chiens, entrainant potentiellement des conflits.

Peut-on apprendre à un chien qui a manqué de sociabilisation à utiliser ces signaux ?

C’est possible !

Il faut bien entendu tenir compte de l’âge du chien. En effet, plus il sera âgé, plus le travail sera long et compliqué.

Le fait est qu’il faut vraiment favoriser les bonnes rencontres, avec des chiens bien « codés » et tolérants. Ils lui apprendront calmement les codes et les limites sans trop lui «rentrer » dedans.

Il est important de savoir que lorsque le stress arrive, le cerveau ne fonctionne plus normalement… Pour aider le chien à surmonter ce stress, il faut d’abord laisser au chien le temps d’observer de loin la source de son stress et renforcer positivement tout état calme. Il faut toujours aborder les situations avec le plus de sécurité possible, de calme et de chance de réussite. Et bien sûr, il est important de surtout bien récompenser les instants où il réagit de manière positive. Si jamais, la réactivité s’enclenche, c’est que c’est allé trop vite et trop fort d’un coup. Il faut retravailler en conditions moins stressantes pour le chien et toujours de manière positive. Il est extrêmement important de ne pas réprimémander un chien réactif au risque d’augmenter son stress et donc sa réactivité. Votre objectif est de mettre votre chien dans la réussite en lui proposant des situations qu’il peut gérer émotionnellement et augmenter la difficulté très progressivement lorsqu’il est en mesure d’y faire face. C’est dans l’approche des nouvelles situations qu’il faudra observer les signaux (évoqués dans cet article) que le chien émettra avant de rentrer dans la phase critique de réactivité forte.

Il ne faut surtout pas se décourager, savoir se remettre en question et observer votre chien qui communique avec vous et son environnement.

Et vous alors, diriez vous que votre chien est bien codé? laissez nous un petit commentaire en dessous de cet article et n’hésitez pas à nous poser vos questions 😉

Bibliographie

traviller le calme du chien auprès des chevaux

4 exercices à travailler pour emmener son chien voir des chevaux en toute sécurité

Ecrit par Education positive 2 commentaires

Beaucoup d’entre vous m’ont fait part d’un soucis qu’autrefois je rencontrais avec Gipsy. Quand on aime les chiens et les chevaux, on rêve tout simplement de pourvoir allier nos 2 passions et partager des moments avec tous nos poilus en même temps. Cependant les chiens et les chevaux ne communiquent pas de la même façon et parfois nous pouvons perdre le contrôle de la situation.

En effet, les chiens aiment courser, chasser, troupeauter et les chevaux, proies , ont tendance à fuir mais aussi parfois à lancer un petit coup de pied.

Pour éviter que chiens et chevaux ne se blessent lors de leur rencontre, je vous propose un petit protocole composé de 4 exercices pour que tout se passe dans le calme et le plaisir 💙

Commencez les exercices par du “trop facile”

Pour les 4 exercices qui vont suivre je vous conseille de toujours commencer par un niveau de difficulté le plus faible possible. On appelle ce niveau le “trop facile” ! Ainsi vous mettez le chien dans la réussite, vous augmentez sa motivation et vous lui donnez de l’intérêt à vouloir continuer.

Je vous propose donc de commencer dans des endroits que votre chien connait et où il y a le moins de distractions possibles. Par exemple chez vous et sans personne autour. Ensuite vous pourrez travailler avec des personnes autour que le chien connait, puis dehors sans distraction. Enfin vous pourrez augmenter les distractions progressivement. Si votre chien ne réussit pas, revenez au niveau de distractions inférieur. Le but étant qu’il soit toujours dans la réussite et qu’il associe très positivement d’être avec vous et dans le calme.

Cela vaut pour tous les exercices d’éducation positive visant à éliminer des comportements du chien tels que de l’hyper excitation, de la réactivité, etc.

1. Travaillez le calme – le relax

Il s’agit de récompenser tous les moments où votre chien est calme, qu’il soit couché, assis ou même debout. Vous pouvez pour cela travailler le “Relax” et les autocontrôles.

Le but est bien que votre chien comprenne de lui même que le calme apporte la récompense.

Je vous invite à lire cet article, illustré d’une vidéo : Travailler le calme et les autocontrôles

2. Travaillez le focus

Il s’agit de récompenser toutes les marques d’intérêt que le chien vous porte, spontanément, dans n’importe quelles situations : un regard, un retour vers vous, un marche au pied, etc

Le but est vraiment de renforcer à bloc le fait que votre chien vous regarde et revienne vers vous!

3. Faites le fouiller pour provoquer la diversion

Apprenez à votre chien à fouiller en jetant une poignée de croquettes d’abord sur le carrelage, puis sur un tapis de fouille ou dans l’herbe dans votre jardin. Commencez devant son nez et progressivement éparpillez de plus en plus les croquettes.

En plus de travailler la diversion, cela sera bénéfique sur votre chien car il fera fonctionner son flaire. Cette activité calme le chien et le stimule olfactivement.

4. Travaillez son rappel

Même si je vous conseille de renforcer le calme et l’attention proposés spontanément par votre chien, sans aucun ordre de votre part, je vous conseille fortement de travailler son rappel. En effet, il se peut que devant une situation qui tout à coup devient trop stimulante pour le chien, il décroche de son focus ou de son calme. Ainsi, si vous avez bien travaillé le rappel, vous pourrez anticiper au maximum, et le rappeler à la moindre déconnexion. Si le chien revient directement, je vous incite à le récompenser beaucoup : jeu, friandise, voix.

Et si vous souhaitez être accompagné…

Il s’agit ici d’un protocole standard mais en fonction du chien et de sa réactivité, il se peut qu’il faille adapter plus ou moins le protocole. dans tous les cas si vous souhaitez être accompagné dans ce travail avec votre chien, n’hésitez pas à nous rejoindre sur le club privé pour que l’on vous coachent étape par étape.

refus d'appat en autocontrole, border collie sur une plage avec un harnais rose

Pourquoi le refus d’appât en autocontrôle est important en dog dancing ??? ❌🍗

Ecrit par Conseils de Juliette, Education positive, Technique 2 commentaires

Vous avez 2h avant que je ramasse les copies 🤣🤣🤣

Plus sérieusement, ce que je veux vous dire est hyper important ! Juliette me fait découvrir tout un univers incroyable et m’aide à comprendre comment résoudre une multitude de problèmes des chiens pendant les chorégraphies de dog dancing : focus, discrimination d’ordre, maintien de position, généralisation, danser sans friandise, etc. Mais cette astuce de refus d’appât en autocontrole pourra en aider beaucoup d’entre vous que ce soit dans la vie de tous les jours comme sur la piste de danse. 🐾🌟

Qu’est ce que le refus d’appat ?

Le fait que le chien ne mange pas un ingrédient à sa portée… Au sol, sur la table, dans les mains d’un enfant…

Qu’est ce qu’un autocontrôle ?

C’est quand le chien arrive à comprendre par lui-même. Il apprend à se contrôler dans une situation où il y a de la tentation. Et nous humain? On renforce positivement toute action de contrôle !

Pour en savoir plus sur les autocontrôles : Ici !

Les questions auxquelles on répond dans notre vidéo :

  • Comment faire pour éviter qu’un chien mange un croquette tombée malheureusement sur la piste et se déconnecte de vous en plein milieu de la danse ?
  • Ou tout simplement éviter qu’il mange tout ce qui se présente sous son nez en balade ? 💙🤗

N’hésitez pas à me poser des questions en commentaires et surtout à partager si elle vous plait! 💙🤗

mon avis sur la gamelle anti glouton decyam, berger australien rouge merle

Gamelle anti-glouton : gadget ou outil intéressant ?

Ecrit par Astuces loisirs, Education positive 5 commentaires

La gamelle anti glouton… Au début je voyais cela comme un gadget rigolo qui pouvait simplement amuser le chien… Au fil du temps, ma réflexion autour de cet accessoire s’est transformée. Puis il m’a pris l’envie d’essayer par moi même pour m’en faire ma propre idée…Comme vous le savez surement, Gipsy a un léger surpoids et englouti sa ration en moins de 5 secondes…

J’ai alors été sur un site de vente en ligne et j’ai choisi cette gamelle anti glouton !

Quelques infos sur cette gamelle

Cette gamelle coûte moins de 10,00 € et sa forme d’escargot m’a semblée une forme intéressante à tester. Et pour tout vous dire je n’ai vraiment pas été déçue.

  • La matière de la gamelle est solide et facile à nettoyer.
  • La forme d’escargot est assez complexe pour augmenter de 5 fois le temps d’ingestion de Gispy.
  • Les petits taquets anti-dérapants en dessous permettent à la gamelle de ne pas trop glisser lorsque le chien “fouille” dedans.

En plus, cette gamelle est faite à partir de matériau écologique non toxique de haute qualité, sans BPA !!!

Je vous explique tout en détails dans cette petite vidéo de 5 min et Gipsy vous fait même une petit démo… Miam, elle a adoré faire cette vidéo 😄

Les critères pour choisir votre gamelle

Ce test a suscité chez moi encore plus d’intérêt pour les gamelles anti glouton et m’a donné envie de savoir ce qui les différenciait et comment conseiller une gamelle anti glouton en fonction des chiens et des attentes des maîtres.

Ces gamelles sont vraiment faites pour les animaux qui :

  • mangent trop vite, s’étranglent en mangeant
  • vomissent souvent après avoir mangé
  • sont en surpoids
  • sont très ballonnés
  • s’ennuient

Les critères pour choisir la gamelle de votre chien

  • la taille de la gamelle en fonction de la taille du chien et de la quantité de la ration
  • la solidité
  • la complexité (forme à l’intérieur de la gamelle)
  • la facilité de nettoyage
  • la composition du produit (attention à la toxicité de certains composants!)

Voici une petite sélection des produits avec d’excellentes notes sur Amazon et que je trouve intéressants

Un gamelle anti glouton pour grand chien avec un bon rapport qualité prix et des picots

Un gamelle anti glouton pour grand chien faite par des vétos en matière biodégradable et assez complexe.

Attention à ne pas “dégouter” votre chien de manger si la forme est trop complexe!

Un gamelle pour petit chien faite par une jeune entreprise française et vous savez à quel point j’aime soutenir ce genre d’entreprise 😉

Un gamelle AG portative pour petit chien… Elle se replie et vous pouvez l’emmener partout!

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me dire :

  • Ce que vous avez pensé de cet article
  • Si vous aussi vous avez une gamelle anti glouton ou si vous avez envie d’essayer
Juliette Boidin joue au frisbee avec 2 chiens

Comment travailler 2 chiens en même temps

Ecrit par Conseils de Juliette, Education positive, Technique Aucun commentaire

Comment travailler 2 chiens en même temps?

Il n’est pas rare, quand on pratique des activités canines, de souhaiter intégrer un petit nouveau à l’aventure ! Mais quand vient l’heure de l’entrainement…

Aïe… Ça coince !

Notre nouveau compagnon s’excite, un vrai clown… Alors que notre camarade habituel veut juste s’amuser comme d’habitude.

Alors que faire? On essaye d’enfermer l’un puis l’autre ? Mouais, pas franchement efficace…

Réfléchir à nos objectifs

Peut importe la discipline, les séances seront composées:

  • de jouets et croquettes qui tombent,
  • d’un chien et/ou d’un humain en mouvement,
  • de cris de joie,
  • de câlins…

Votre objectif est de pouvoir jouer sereinement avec un de vos toutous sans que l’autre ne vienne court-circuiter la séance. Il faut donc qu’il sache résister à tout cela en même temps. Pas facile n’est ce pas ?

Imaginez des amis qui dansent en mangeant des guimauves près d’une fontaine à chocolat… Même nous, nous aurions du mal à résister face à cela… 😉 !

Il est donc important de procéder par étapes pour : avoir un chien qui apprécie de rester “à sa place” ET lui apprendre à se contrôler face aux différentes distractions.

chiot border collie qui joue seul

Apprendre à s’occuper seul peut être une première étape pour apprendre qu’il n’y a pas que les interactions avec vous qui sont positives :

  • mâcher calmement dans une autre pièce
  • chercher des croquettes dans l’herbe ou dans un tapis de fouille
  • etc
Travail des autocontroles avec un chiot et un chien plus agé

Ajouter des distractions à chaque étape

1. Calme et autocontrôles

Vous allez d’abord travailler chaque chien :

  • à se placer à un endroit choisi (panier, plaid,…)
  • aux autocontrôles

Tout cela en diversifiant un maximum les exercices et en ajoutant la difficulté progressivement en respectant le rythme de chaque chien. Il faut éviter de les mettre en échec et toujours renforcer les bons choix. Ces derniers peuvent être par exemple de rester calme ou de ne pas quitter sa place.

Vous pouvez retrouver un article et une vidéo à ce sujet : ici

2. Ajouter les distractions progressivement pour un chien seul

 

Afin d’aider votre chien à contrôler ses impulsions, vous allez ajouter peu à peu des distractions en commençant par du très facile.

Par exemple vous pouvez poser les jouets ou croquettes devant lui en travaillant bien les autocontrôles. C’est à dire, ne pas donner accès à la récompense tant que le chien n’attend pas de lui même votre autorisation. Ensuite, vous pourrez les lâcher en commençant assez bas puis de plus en plus haut. Enfin, vous pourrez les lancer vers lui et à l’opposé de lui.

3. Commencer à travailler le deuxième chien en présence du premier

 

Enfin, vous procéderez de la même façon pour ajouter la distraction “chien qui travaille”. Tout d’abord, vous commencerez à travailler les positions statiques de votre autre chien avant avant d’ajouter plus de mouvements (tourner, slalom,etc).

Comme toujours, en cas d’erreur de la part du toutou que vous travaillez à rester calme ou à sa place, vous retournez à une étape plus simple. Si toutefois votre toutou bloque vraiment, vous pouvez réfléchir à une étape intermédiaire pour ne pas ajouter trop de difficulté d’un seul coup.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaires de cet article 😉

Chien berger australien rouge merle qui pose devant un grand lac

3 signaux vocaux essentiels en dog dancing : Oui, Ok et Stop

Ecrit par Dog dancing, Education positive, Technique 5 commentaires

Bonjour les dog dancer,

Aujourd’hui je souhaite vous parler de 3 signaux vocaux que j’utilise tous les jours avec Gipsy : Oui, Ok et Stop. Ils permettent une communication beaucoup plus claire entre vous et votre chien et donc une compréhension et un apprentissage plus rapide de la part du chien.

1. Marqueur vocal : OUI

Le Oui peut être utilisé comme marqueur vocal lors de l’apprentissage d’un nouveau tour avec votre toutou. Il permet de marquer instantanément le bon comportement ou mouvement du chien. Ce marqueur vocal doit être accompagné par une friandise ou un jeu pour que la valeur du Oui soit associé par le chien.

Pour les chiens qui manquent de motivation, le Oui très enjoué du maître va lui redonner un petit coup de booste. En revanche, pour les chiens qui montent vite dans les tours, je vous conseille de travailler votre chien soit avec un Oui très neutre soit avec le clicker.

2. Ordre libérateur : OK

Ah cet ordre libérateur…. je commence à vous en rabâcher les oreilles n’est ce pas?

Ok est l’ordre libérateur que j’utilise pour arrêter un ordre, qu’il soit en maintien de position statique ou dynamique.

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire cet article très détaillé sur le maintien de position.

3. Ordre d’immobilité : STOP

Le STOP est un ordre qui demande au chien d’arrêter le déplacement ou le mouvement qu’il est en train de réaliser pour rester fixe jusqu’à ce qu’un ordre libérateur ou un autre ordre lui soit donné.

bien utiliser le clcker dans l'éducation positive du chien

Comment bien utiliser le clicker dans l’apprentissage du chien?

Ecrit par Education positive, Technique Aucun commentaire

Aujourd’hui je vous parle du meilleur ami des dog dancer : le CLICKER 😄

Malheureusement cet outil incroyable est souvent mal utilisé par les novices qui du coup s’emmêlent les pinceaux et mettent souvent le chien face à une incompréhension.

Avant de danser avec votre chien, je vous conseille donc de regarder cette courte vidéo et de suivre les quelques conseils donnés pour mieux utiliser votre clicker !

Kit pour commencer le dog dancing

35 € sur la boutique

Le clicker est un petit boitier avec une languette en métal. Il a un bruit très distinctif. Je vous conseille d’utiliser un clicker par chien.

Cet outil s’utilise dans l’apprentissage d’un comportement ou d’un trick et disparaitra donc au fur et à mesure. Il permet de travailler le chien en éducation positive en renforçant le comportement ou le mouvement réalisé.

Voici les quelques règles à respecter pour bien l’utiliser.

1. Un click = Une récompense

N’oubliez pas cette règle très importante : 1 click = 1 récompense

Le but est vraiment que pour le chien, ce click soit associé directement à la récompense et qu’il comprenne que c’est ce qui vient d’être cliqué qui va être récompensé.

Au départ de l’utilisation du clicker, il est conseillé que le click soit directement suivi par la récompense. Mais au fur et à  mesure de son utilisation, quand le chien aura compris que le click engendre une récompense, vous pourrez espacer de quelques secondes ce click à sa récompense. Cela vous permettra par exemple de travailler des tricks à distance ou de récompenser sans avoir la friandise sur vous (le temps d’aller la chercher).

2. On clique le mouvement

Il faut cliquer le mouvement dans la microseconde où il est fait et non la fin du mouvement. Cela permettra au chien de mieux comprendre ce que vous souhaitez et il sera beaucoup plus facile pour lui de le reproposer.

N’oubliez pas de travailler en maintien de position et regardez l’exemple de la vidéo ci dessus pour ne pas lui faire confondre le click avec l’ordre libérateur.

3. Le clicker peut être utilisé pour différentes techniques d’apprentissage

Vous pouvez travailler votre chien avec le clicker :

  • au shaping : on clique toutes les étapes qui amènent le chien vers le comportement ou le mouvement désiré. C’est de loin la technique qui fait le plus réfléchir le chien.
  • en capture : on clique un mouvement ou un comportement proposé spontanément par le chien afin d’y mettre un ordre dessus ultérieurement.
  • au leurre : on clique le mouvement que le chien réalise en suivant le leurre afin de faire comprendre au chien ce que l’on attend de lui.

Pour plus d’infos sur les techniques d’apprentissage

chien calme en maintien de position salut

Calme et Autocontrôles

Ecrit par Dog dancing, Education positive, Technique 13 commentaires

Hello les dog dancer !

Aujourd’hui on vous parle d’un thème extrêmement important mais hélas peu travaillé par la plupart des duos humain-canin : le calme et, ainsi ,les autocontrôles.

Les autocontrôles

Ils devraient être travaillés sur tous les chiens, que ce soit dans la vie de tous les jours :

  • Je prends la gamelle et je m’apprête à la poser au sol, le chien saute ou jappe, je relève la gamelle -> en ne descendant la gamelle QUE dans le calme le chien apprend que se comporter calmement amène au but voulu

ou par des exercices/jeux :

  • Je prends des friandises dans ma main fermée, le toutou va surement lécher/mordiller, je ne dis rien. Dès qu’il se détourne j’ouvre ma main, s’il se rapproche je referme le poing immédiatement jusqu’à pouvoir donner les friandises 1 à 1 au chien sans qu’il se jette dessus

Les travailler souvent et sous différentes formes peut grandement améliorer le quotidien et aider à régler certains soucis de comportement comme les aboiements, la traction en laisse, la demande constante d’attention immédiate, etc

Le calme

Le calme est plus poussé mais aussi plus général, évidemment c’est super de travailler ça avec tous les chiens mais c’est principalement utile pour les chiens réactifs, qui montent vite en pression et qui font régulièrement face à un stress (dû à un malaise, stress, sur-motivation).

Dans certains cas, il est déjà très bien de poser des friandises au sol vers les pattes du chien quand il est calme, même en intérieur, pour que ce comportement soit répété. On doit, comme les autocontrôles et toutes choses, travailler par petites étapes en commençant par un stade “très facile”.

Par exemple dans le cas d’un chien réactif qui en extérieur est toujours sur ses gardes, tire et ignore la personne qui l’accompagne, il faudra d’abord travailler sous forme de jeu en intérieur puis dehors avec des friandises très attirantes.

3 exercices pour travailler le calme

  1. Travailler l’attention ou focus : lancer une friandise, quand le chien l’a mangée et qu’il vous regarde vous en lancez une autre ou en posez une au sol près de vous pour qu’il vienne au contact
  2. Le relax : après avoir renforcé le relax en intérieur, arrêtez vous dans des zones de + en + distrayantes (asseyez vous et détendez vous, vous aussi !) et quand votre chien se couche, s’assoit, vous regarde, vous récompensez avec une voix très douce et en posant quelques friandises au sol
  3. Détourner de l’environnement : apprenez à votre chien à fouiner pour chercher quelques croquettes ou friandises, d’abord sur sol plat en intérieur puis de plus en plus dur jusqu’à arriver à lancer quelques friandises dans l’herbe au parc. C’est un exercice parfait pour dé-focaliser le chien sur ce qui le fait réagir et en plus le détendre et lui faire travailler son flair !

à vous de jouer ! 😉

4 exercices faciles pour apprendre au chien à gérer sa frustration

STOP FRIANDISE

Qu’est ce que le maintien de position et comment le travailler ?

Ecrit par Conseils de Juliette, Dog dancing, Education positive, Maintien de position, Technique 14 commentaires

Maintien de position ou ordre du “pas bouger” ?

Beaucoup de gens utilisent le maintien de position avec le célèbre “pas bouger”, dit à toutes les sauces : “assis-pas bougé”, “couché-PAS BOUGER. J’ai dit, pas BOUGERRR !”.

Souvent c’est le travail de ce signal qui n’a pas été assez approfondi mais de toute façon il est assez difficile d’en avoir un parfait : on le travail souvent avec le assis mais quand on le dit à la suite d’un couché, il est sensé comprendre quoi votre 4 pattes qui ne parle pas votre langue ?

Et pareil, si vous ne dites QUE assis, couché, pan, fais la belle…il doit rester combien de temps dans cette position ? Ce n’est pas bien clair pour vous, alors imaginez pour lui !

Mais qu’est ce qu’on entend par “maintien de position” ?

Faut il vraiment un ordre pour que le chien garde une position? Et pour qu’un chien continue un ordre dynamique alors?

En fait non… Il y a quelque chose de magique que Juliette m’a appris… c’est l’ordre libérateur ! Vous voulez en savoir plus? Alors direction le paragraphe suivant 😉

chien salue
jeune fille avec son border collie sur la plage
slalom arrière de dog dancing, trick freestyle

Mettre en place un ordre libérateur

Il est donc préférable de travailler le maintien de position sans signal, juste assis, couché, salut,…ou même chou fleur et le chien doit rester en position jusqu’au signal de libération de votre choix. Ce signal est souvent le célèbre “OK”.

Comment travailler cet ordre libérateur ?

Maintenant, je vais vous expliquer comment travailler tout ça dans certains exercices vous pourrez lire C/R qui veut dire Clic+Récompense. Cependant, si vous ne travaillez pas au clicker, il veut juste dire que vous récompensez votre chien.

Le signal de libération :

Le mieux est que votre chien soit bien habitué à la prise au collier calmement. Vous le récompensez bien quand vous le maintenez. Prenez votre chien au collier puis lancez une friandise, attendez quelques secondes (ou si le chien tire attendez qu’il se calme) puis lâchez en disant “OK”.

Le maintien de position

On utilise cette méthode pour l’apprentissage d’un trick où le chien fait le choix de rester en position statique ou dynamique comme monter sur un objet, le salut, faire le beau, assis, couché, tourne autour, le huit,etc.

Exemple : demandez à votre chien de s’assoir, C/R plusieurs fois d’affilé sur un intervalle de temps très court. On continue tant que le chien reste assis, s’il se relève on arrête. S’il reste bien en place on peut le libérer en disant “ok” et en lançant une friandise. On recommence en allongeant le temps entre les C/R puis en ajoutant des distractions. On s’éloigne d’1 pas C/R puis de 2,etc.

A vous de jouer !

Explication en vidéos

Maintien de position statique

Maintien de position dynamique